La taille

Taille Nanisante sur divers Chênes et Tilleuls

Taille nanisante sur divers Chênes et Tilleuls

La taille régulière est déterminante pour pouvoir compter sur une production qui s’inscrira dans la durée. Elle est conseillé dès la deuxième année. Elle consiste à contrôler le développement de l’arbre puis à le figer afin de maintenir le milieu ouvert et ensoleillé. L’arbre doit rester à des dimensions humaines pour des facilités d’interventions.

1 Tailler toujours en été (Juin, Juillet, Août), l’arbre réagira moins. Commencer tôt, parfois dès la deuxième année et seulement les branches vigoureuses.

2 Conduire la taille pour que sa frondaison s’inscrive dans une sphère. Il est alors souvent nécessaire d’intervenir à plusieurs reprises dans la même année, surtout sur la flèche et les branches ascendantes. Cette méthode suit le vieil adage : « diviser pour mieux régner ».

3 L’arbre s’arrondit alors en prenant un peu en hauteur et sa ramification devient plus dense. Les branches horizontales prennent maintenant de la vigueur, ce qui est bon signe.

4 Les branches fines et les plus basses peuvent être supprimé alors que l’arbre entre en production truffière.

5 La ramification est devenue trop dense et l’arbre aura tendance à se dégarnir de l’intérieur si l’on n’intervient pas. Il faut donc permettre à la lumière de pénétrer le centre de l’arbre en éliminant les branches qui sont en doublons. La croissance qui se cantonnait jusqu’alors en périphérie va ainsi mieux se répartir et coloniser l’intérieur de l’arbre. Une taille douce en extrémité régule ensuite le développement de l’arbre.

C’est par le renouvellement de cette méthode 5 que l’on conservera aisément l’arbre truffier dans un volume fonctionnel est accessible. Il jouera pleinement son rôle vis à vis des besoins de son hôte, le champignon, par des apports en sucre constants, une pression hydrique moindre, une ombre portée limitée.